108_7243Un jeune immigré Pakistanais en Angleterre . Omar, cherche à exploiter une laverie automatique avec l'aide de son oncleet d'un ami d'enfance Jonnny, qui devient sont amantat.

Le film s'ouvez que l'évacuation d'un squatt par les forces de l'ordre, posant d'emblée le propos. Les auteurs traitent à la fois de la situation sociale sous le gouvernement Thatcher du racisme de la diversité culturelle, ainsi que de l'homosexualié. Les personnages sont complexes. Omar est  à la fois attaché à sa famille et ambitieux,intéressé et même revanchard : "Je suis content de te voir laver mon carrelage " ! dit-il à Jonny qui effectivement assure tout le travail manuel de la boutique?

Jonny quitte sa bande de skin patriotes grâce à son amour pour Omar, mais aussi par le désir de quitter la galère dans laquelle il végète depuis toujours. L'oncle de Omar, Nasser, mène une vie familiale traditionnelle mais a une maîtresse blanche, Rachel : il est de plus en plus féroce en affaires et explique au début à Omar comment collectionner les aides sociales. Sélim, cousin d'Omar, seconde Nasser et arrrondit ses revenus par un trafic de drogue dans lequel il tente d'impliquer Omar.

Il reçoit une correction des ex-amis de Jonnhy après avoir tenté d'en écrasé un avec sa voitur. Incivilité dont les cons"quences seront le saccage de la laverie. Tania, la cousine d'Omar, se veut moderne (elle donne quand même dans la sorcellerie) mais tente de séduire son cousin et Jonny

Mon avis : Indiangay

J'ai bien aimé ce film qui relate non seulement d l'histoire de Omar et Jonny, mais qui aborde le contexte raciste dans lequel les anglais , de situations sociales modestes voient  non seulement cet amour contre nature et surtout comme une provocation et une trahison vis à vis de leur bande et de leur supériorité de "mieux blanchis"