124035Synopsis :

Nick Guest, un jeune gay d'origine modeste, diplômé d'Oxford est invité dans l'hôtel particulier de la riche famille Fedden. Il entre alors dans l'intimité de la famille : Gerald, le père, député conservateur très ambitieux ; la mère, Rachel, issue d'une famille plus que fortunée ; Catherine, la fille maniaco-dépressive ; et le fils Toby, dont Nick est amoureux.

Emporté dans ce tourbillon, Nick découvre la vie facile, le pouvoir, la cocaïne et l'amour, dans les bras de Léo un jeune homme noir très sexy, puis dans ceux du fils d'un magnat libanais de la grande distribution.

Mais derrière le vernis de la respectabilit de la famille Fedden, une autre réalité, plus sombre, apparaît et Nick devra affronter la cruauté d'un monde dont il avait cru, un temps faire partie.

 

Mon avis : Volodia

Ce film est adapté du Best-seller d'Alan Hollinghurst "La ligne de Beauté", un diamant dans un écrin de cynisme.

L'auteur nous raconte la vie londonienne des années 1980 vu par les yeux de Nick Guest, un jeune homme séduit, par la découverte de l'homosexualité et par le luxe de la vie de la haute société anglaise sous Margaret Thatcher.

Installé chez un politicien Nick mène une vie de parasite. Il est l'amant du fils d'un magnat libanais, plein au as, drogué à la cocaîne. Il a une vie facile. Tous les "coups" du milieu homosexuel sont décrits sans fausse pudeur.

Le sida jette une note sombre vers la fin du récit, avec son lot de souffrances et de trahisons qui gagne le devant de la scène, tandis que le piège de l'intrigue est mis en place.

Contrairement à ce que je craignais je n'ai été déçu ni pas le livre, ni par le film ce qui est rare, car il y a souvent un décalage entre les deux, dû au fait que non seulement il est difficile en moins de 2 h de film de faire passer toutes les émotions d'un livre, mais également, de les montrer dans toute leur intensité et leur audace....