08 février 2016

La pudeur ou l'impudeur - Hervé Guibert

3573310002837Quelques mois avant sa mort, l'impérieuse nécessité de tourner saisit Hervé Guibert, et c'est avec "les moyens du bord", la vidéo, quril se lance en juin 1990 dans la réalisation de ce film, unique, ultime et rare, une des pièces maîtresses de l'écrivain.

Rêve d'enfant réalisé au seuil de la mort, c'est moins un testament qu'un aboutissement. Le film est cru, rude, parfois à la limite du soutenable. C'est aussi un reportage sur le travail de cui qui n'avait jamais cessé de considérer son existence comme un projet artistique en cours d'élaboration.

 

Zone 3, VF, 62 mn + bonus "Apostrophes" du 16 mars 1990 - Le Sexe Homicide, "Ex-Libris" du 7 mars 1991. Photos de Guibert, commentaires par Christophe Donner.

Ce film n'est pas sorti en salles. Uniquement en DVD 19,99 euros à la :

Librairie "Les Mots à la Bouche" 6 rue Sainte Croix de la Bretonnerie 75004 Paris

 Notre avis : Volodia et Indiangay

Nous avons été bouleversés en regardant ce film criant de vérité puisque filmé par un homme à l'article de la mort, ne cachant rien de son état de délabrement physique. Mais toujours lucide quant à  la possibilité de conservation de ses factultés intellectuelles amoindries par la maladie. Le pire pour un écrivain.  Nous avons retrouvé dans ce film les mots et situations exacts décrits dans son livre "Le protocole compationnel". En même temps qu'un homme délicieux, plus qu'il ne se décrit lui-même et que ne laisse supposer ses oeuvres. Malgré la dureté de ce film documentaire autobiographique nous ne pouvons que vous recommander de vous le procurer. C'est une oeuvre particulièrement émouvante. 

Posté par chezVolodia à 20:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


17 janvier 2016

Furyo - de Nagisa Oshima

furyo21Dans un camp de prisonniers à Java en 1942 s'entassent plusieurs centaines de soldats anglais, australiens, néo-zélandais et néerlandais tombés aux mains des Japonais. Le responsable du camp est le capitaine Yonoi, un gradé craint et détesté par ses subalternes.

Intransigeant, il impose à tous une discipline de fer. La tension entre les deux communautés s'accentue avec l'arrivée d'un nouveau prisonnier, le major Jack Celliers : refusant de se soumettre, celui-ci rendra coup pour coup à ses geôliers... Le film est axé sur la découverte et la crainte qu'éprouvent ces deux hommes pris au piège de la guerre, dans un lieu clos, le camp, propre à l'éclosion de tout sentiment.

Mon avis : Indiangay

Superbe film. L'affrontement de deux mondes. De deux cultures de deux hommes face à face. La musique est également magnifique, envoutante, énivrante. Les rôles interprètés par David Bowie, qui sait les sentiments qu'il inspire à son geolier et qui si l'on peut dire en profite et Ryuichi Sakamoto qui réprime les siens en raison du code moral imposé par son éducation et que l'autre, c'est l'ennemi. Tout est dit au travers des regards, des expressions de visage. Qui a dit que les asiatiques avaient un visage impénétrable ? J'ai beaucoup aimé ce film.

 

Posté par Indiangay à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 mai 2010

Un amour à taire - Christian Faure

un_amour_a_taireSara, Jean et Philippe ont entre vingt et trente ans en ce printemps 1942. Elle est juive. Ils sont homosexuels... En cette période d'Occupation où toutes les règles sont abolies, ils sont tous les trois habités par le même désir impérieux : survivre. Survivre malgré leur "différence", survivre parce qu'à leur âge on ne peut ni renoncer ni s'arrêter... jusqu'au jour où Jean, accusé à tort d'être l'amant d'un officier de la Wehrmacht, est déporté par les nazis. C'est le début de sa descente aux enfers sous le signe du Triangle Rose...

Posté par chezVolodia à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 février 2010

Dream boy - James Bolton

untitledNathan 15 ans emménage avec ses parents dans une petite ville de Louisianne et fait la connaissance de son voisin Roy, 17 ans. Roy a une petite amie, mais au cours d'une soirée de révision, les deux garçons se rapprochent l'un de l'autre. Ils échangent leurs premiers baisers doux et maladroits.

Mais Nathan doit faire face à son père alcoolique et aussi à ses copains qui ont découvert se qui se passe entre Roy et lui...Un amour touchant sur l'amour entre garçons et son rejet par leur entourage.

Mon avis : Volodia

Difficile de faire passer en 1H30 toutes les émotions contenues dans un livre. Mais c'est assez bien rendu. Lisez d'abord le livre et regardez, ensuite, le film.

Posté par chezVolodia à 06:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 janvier 2010

Philadelphia de Jonathan Demme

B0000029F1_01_LZZZZZZZSynopsis :

Andrew Beckett est un brillant avocat. Sa carrière est prometteuse dans le cabinet de Charles Wheeler, fondateur du grand cabinet d'avocats de la ville.

Adulé par son milieu, rien ne semble pouvoir ralentir son ascension. Mais, un jour, ses associés apprennent qu'Andrew est atteint du virus du SIDA, il est licencié pour faute professionnelle. Andrew décide de ne pas se laisser faire et attaque le cabinet pour licenciement abusif. Il sera aidé par la suite de Joe Miller, avocat noir et assez homophobe, qui est très populaire dans la ville et aussi sur les écrans, après avoir été réticent à le défendre en violant les droits ou les lois

Posté par Indiangay à 03:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 janvier 2010

Pédale douce de Gabriel Aghion

pedale_doucePour sauver les apparences face à son banquier, Adrien, homme d'affaires le jour et "folle déchaînée" la nuit, fait passer sa copine-confidente Eva, propriétaire d'un restaurant gay, pour sa femme. Commence alors un enchaînement de quiproquos hilarants où les apparences sont souvent trompeuse !...

Mon avis : Indiangay

Ce film se situe dans la tradition des meilleures comédie de moeurs. Une énorme farce extravagante avec Patrick Timsit, Fanny Ardant, Richard Berry et Michèle Laroque. On rit du début à la fin et les rôles interprétés par tous ces comparses vaut le détour. Qui eu cru que Patrick Timsitt porterais si bien l'habit féminin et que dire du streap tease de Jaques Gamblin, à voir et à revoir. Surtout les jours de cafard.

Posté par Indiangay à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 décembre 2009

My beautiful lundrette

108_7243Un jeune immigré Pakistanais en Angleterre . Omar, cherche à exploiter une laverie automatique avec l'aide de son oncleet d'un ami d'enfance Jonnny, qui devient sont amantat.

Le film s'ouvez que l'évacuation d'un squatt par les forces de l'ordre, posant d'emblée le propos. Les auteurs traitent à la fois de la situation sociale sous le gouvernement Thatcher du racisme de la diversité culturelle, ainsi que de l'homosexualié. Les personnages sont complexes. Omar est  à la fois attaché à sa famille et ambitieux,intéressé et même revanchard : "Je suis content de te voir laver mon carrelage " ! dit-il à Jonny qui effectivement assure tout le travail manuel de la boutique?

Jonny quitte sa bande de skin patriotes grâce à son amour pour Omar, mais aussi par le désir de quitter la galère dans laquelle il végète depuis toujours. L'oncle de Omar, Nasser, mène une vie familiale traditionnelle mais a une maîtresse blanche, Rachel : il est de plus en plus féroce en affaires et explique au début à Omar comment collectionner les aides sociales. Sélim, cousin d'Omar, seconde Nasser et arrrondit ses revenus par un trafic de drogue dans lequel il tente d'impliquer Omar.

Il reçoit une correction des ex-amis de Jonnhy après avoir tenté d'en écrasé un avec sa voitur. Incivilité dont les cons"quences seront le saccage de la laverie. Tania, la cousine d'Omar, se veut moderne (elle donne quand même dans la sorcellerie) mais tente de séduire son cousin et Jonny

Mon avis : Indiangay

J'ai bien aimé ce film qui relate non seulement d l'histoire de Omar et Jonny, mais qui aborde le contexte raciste dans lequel les anglais , de situations sociales modestes voient  non seulement cet amour contre nature et surtout comme une provocation et une trahison vis à vis de leur bande et de leur supériorité de "mieux blanchis"

Posté par Indiangay à 08:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

13 novembre 2009

Cruising - (La Chasse) le film polémique de William Friedkin

CruisingAl pacino est un habitué des rôles de durs, de flics déterminés : tous les fans de Heat, Serpico et autre Insomnia pourront en témoigner. Mais dans la chasse vous le découvrirez au sein d'un univers bien plus glauque et cruel, celui du monde Sado-Maso, nterprétant un policier devant infiltrer ce milieu afin de traquer un tueur en série décimant les homosexuels.,

William Friedkin (l'Exorciste, French Connection) donne ici vie, d'après sa propre adaptation du roman de Gérard Walker, à cette histoire, dure, dérangeante et cruelle, qui entraîne le public malgré lui dans un mond dangereux et attirant à la fois. Enfin, la performance exceptionnelle d'Al Pacino  dans la peau d'un homme tourmenté et en constante remise en question, reste la pièce maîtresse de ce thriller atypique.

Mon avis : Indiangay

Dès les premières images de ce film on sent qu'on entre dans un monde clos, qui a ses règles, ses codes.

On est loin de l'imagerie populaire du pd efféminé. Tout le film ou presque se passe la nuit, entre boites cuirs, parc public et back room. Ces hommes sont habillés de vêtements de cuir noir, qui  "craquent à chaque mouvement, le bruit des chaines accrochées à leur vêtements fait autant de bruit. Seul semble compter leur recherche éperdue du plaisir sous toutes ses formes, même les plus glauques. Quant aux meurtres, ils ne sont pas pour nous étonner vu l'ambiance qui règne dans ces endroits.

Posté par Indiangay à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,