24 février 2010

Dream boy - James Bolton

untitledNathan 15 ans emménage avec ses parents dans une petite ville de Louisianne et fait la connaissance de son voisin Roy, 17 ans. Roy a une petite amie, mais au cours d'une soirée de révision, les deux garçons se rapprochent l'un de l'autre. Ils échangent leurs premiers baisers doux et maladroits.

Mais Nathan doit faire face à son père alcoolique et aussi à ses copains qui ont découvert se qui se passe entre Roy et lui...Un amour touchant sur l'amour entre garçons et son rejet par leur entourage.

Mon avis : Volodia

Difficile de faire passer en 1H30 toutes les émotions contenues dans un livre. Mais c'est assez bien rendu. Lisez d'abord le livre et regardez, ensuite, le film.

Posté par chezVolodia à 06:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


12 octobre 2009

Bent de Sean Mathias

Bent

 Synopsis :

L'histoire relate la passion amoureuse de deux hommes, déportés parce que homosexuels, et qui s'aident à faire face aux tortures de la vie dans un camp de concentration Nazi. Un film tiré d'une pièce à succès qui illumina Broadway en 1979...

Mon avis :

S'il est peut être vrai que certains homosexuels préféraient se faire passer pour juif plutôt qu'homosexuel aux fins d'éviter de porter le triangle rose avec tout ce que ça comporte. Je n'adhère pas aux faits que les homosexuels aient plus été persécutés que d'autres détenus, tels les Russes hommes et femmes affectés aux travaux les plus durs, les Juifs considérés comme race inférieure juste bonne, comme les rats,  à servir aux expérimentations médicales, qui ne servaient à rien, sinon à l'assouvissement des phantasmes de médecins sadiques

En effet, il n'y a qu'à lire les écrits de Imre Kertesz, ainsi que les nombreux témoignages d'anciens déportés de tous les camps... pour savoir que la plupart des kapos sélectionnaient les "pulpils" en leur offrant des rations de nourriture supplémentaires et que ceux-ci soit pour protéger leur famille, soit par instinct de conservation se montraient empressés à satisfaire leur maître.

Par ailleurs, n'oublions pas qu'à l'avènement du nazisme, beaucoup d'homosexuels soutenaient cette politique et/ou étaient membres du parti. Il aura fallu le massacre de longs couteaux pour que cela change. A noter également jusque récemment, les organisations d'anciens déportés ont toujours refusé d'assimiler les homosexuels dans leur cérémonie du souvenir, en cause le lien ambigue avec l'occupant dans les camps de concentration.

Posté par chezVolodia à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,